liberté ouverture beauté pardon

Les étapes du PROCESSUS de PARDON

Les étapes du PROCESSUS de PARDON

 Peut-être vous a t-on enseigné que le PARDON était une affaire de religion, de dogmes, de rites précis ? Peut-être croyez vous que, sans adhérer à tel ou tel courant religieux, jamais vous ne pourriez connaître le PARDON ? Peut être que l’on vous a parlé de réconciliation sans laquelle le PARDON ne serait pas possible ? Et s’il en était tout autrement ? Et si vous aviez le pouvoir de décider de mettre fin à votre souffrance en en apprenant plus sur le PARDON et son processus ? 

          Réalisez bien que NON, vous n’êtes pas condamné à vivre dans la rancune, la peur et le sentiment d’HUMILIATIONEt que OUI, vous avez le droit, la possibilité de vivre libre et heureux en vous libérant du poids du RESSENTIMENTC’est ce que je me propose de vous expliquer tout de suite. La compréhension de ce cheminement vous sera très utile pour appréhender le fait qu’en étant guidé et en vous éduquant vous pouvez reprendre votre pouvoir personnel. Comme tout processus, il nécessite du temps, de l’investissement personnel car des efforts sont nécessaires pour franchir chaque phase. Je vous expose ici les grandes lignes et pour en savoir plus, je vous invite à m’écrire dès à présent en allant à la page « CONTACT » du site (dont voici le lien : https://nathalierothrambaud.com/contact/.)

Allons y sans plus tarder : 

          Il est nécessaire de bien intégrer avant toute chose que pardonner se fait de manière libre et consentie. C’est une décision intime et personnelle. Vous pourriez avoir besoin d’aide pour parvenir à cette prise de conscience. C’est OK. Ce n’est pas parce que vous êtes lâche ou faible que vous n’y êtes pas encore parvenu. Vous n’avez failli en rien. C’est parce que vous avez besoin d’apprendre ce qui ne vous a jamais été enseigné. Je suis là pour ça : vous GUIDER. Essayez de ne pas rajouter de la souffrance à la souffrance. Si en plus du vécu traumatisant, vous ressentez de la culpabilité à ne pas pouvoir franchir ce pas, il y a de fortes chances pour les choses vous soient encore plus difficiles. Pas d’inquiétude, je connais parfaitement la route qui vous mène à votre objectif et je vous accompagne tout au long du chemin. 

Les étapes du processus de PARDON et les CLES pour les FRANCHIR :

                    – La conscientisation : vous réalisez que vous êtes en proie à la violence, à la rancunel’agressivité. Des pensées telles que : « je veux me venger » – « je veux faire souffrir celui qui m’a fait souffrir » – « j’ai été humilié, rabaissé, il faut que cet affront soit lavé » – Cet état d’esprit altère vos relations aux autres et votre vision du monde. Rien ne pourrait vous soulager à ce stade sauf, peut-être, d’avoir pu faire payer l’autre. En même temps, vous vous sentez isolé car votre peur vous coupe du monde. Votre rancoeur souille votre façon d’être, entache votre façon de faire. Vous commencez à percevoir qu’il faudrait faire autrement et vous n’y arrivez pas. Vous ne pouvez apporter aucune explication à ce qui vous est arrivé, des questions tournent sans fin dans votre esprit. Cela sape votre énergie de vie. Vous avez perdu espoir. LA question est : « comment sortir de ce cercle vicieux ». Alors, il est temps de rouvrir la plaie et de la nettoyer. En effet, l’HUMILIATION est une blessure psychique. Elle demande à être soignée comme toute autre blessure. Faute de quoi, il y aura une infection grandissante. Pour commencer ces soins, s’adjoindre l’habileté de quelqu’un vous comprenant bien est indispensable. Quand j’ai du soutenir ma fille qui avait été agressée gravement, je me suis isolée, refermée sur moi même. Je ne parvenais plus à communiquer avec qui que ce soit. Je ne savais pas comment aborder ce sujet. Et quand je parvenais à dire quelques mots, j’étais rejetée car mon histoire, celle de ma fille étaient trop difficiles à entendre. Je souffrais sans trouver de porte de sortie. A cette époque vous m’auriez parlé de PARDON, je peux vous assurer que je vous aurai repoussé sans hésitation. Je suis aujourd’hui devant vous pour témoigner du fait qu’il est possible de sortir de cet enfer, de cette prison d’ISOLEMENT, de RAGE, de DESESPOIR. Je sais le faire et j’ai appris, avec succès, à d’autres à le faire.

La CLE : votre corps ne ment jamais. Entrez dans les sensations de votre corps et prenez conscience de ce mal être qui vous habite. Ne cherchez pas à l’expliquer. Existe t-il des crispations, des gênes et où les ressentez vous : le ventre douloureux, les mâchoires serrées, les épaules crispées, les poings fermés, des picotements au niveau du plexus solaire ? allongez vous confortablement, yeux fermés et explorez votre corps. Quand vous repérez un point de tension, respirez lentement jusqu’à ce qu’il disparaisse puis passez au point suivant.

                    – La compréhension : Votre état d’esprit évolue et vos pensées peuvent être : « Oui, je suis dans la rancune PARCE QUE je me sens offensé(e) » – « Oui, je suis en colère PARCE QUE ce qui m’arrive me semble injuste, injustifié, injustifiable » – « Oui, je souffre de cette situation, je me sens isolé(e), incompris(e) ». « Que vais-je faire de cela ? » les questions fondamentales à ce stade sont : « qu’avez vous réellement perdu ? » – « que croyez vous avoir perdu ? » – « que c’est-il véritablement passé ? » – « qu’avez vous ressenti ? » – Il est important de pouvoir vous observerd’explorer la différence entre les émotions qui vous étreignent et la réalité des faits. C’est une 1ère prise de recul par rapport à votre vécu. Je ne dis pas que c’est facile à faire, je dis que c’est possible. Mieux vaut bénéficier de l’aide d’une personne compétente, expérimentée pour franchir ce cap. Ici encore je vous donne une CLE pour faciliter votre compréhension.

La CLE : La prise de conscience s’amplifie. Votre respiration vous aide toujours à entrer dans la finesse de ce qui c’est passé. Ne vous jugez pas. Quand vous entendez cette fameuse petite voix qui vous critique sévèrement, répondez lui que vous voulez autre chose pour vous. Même si vous ne savez pas encore comment procéder, ayez confiance dans le processus. 

                    – L’acceptation : il est temps d’entrer dans ce 3ème stade avec douceur et bonté pour vous même. Petit à petit, vous acceptez de sortir de la victimisation et comprenez qu’il est temps de prendre vos responsabilités. « ce sentiment de rancoeur, de haine, de désespoir est EN MOI » – « c’est moi qui le fabrique » – chaque être humain est responsable de ses émotions. Les émotions ne sont ni négatives, ni positives, elles sont agréables ou désagréables. Elles se font jour et elles SONT ni plus ni moins. Grâce à elles nous nous connaissons mieux. elles sont le révélateur de nos limites, de nos croyances. Suivant l’histoire, le vécu, l’éducation, l’environnement dans lequel nous vivons, chacun de nous ressentira telle ou telle émotion, ou pas, avec une intensité plus ou moins forte. OK ! C’est à savoir. La BONNE NOUVELLE : c’est que nous n’avons pas à attendre des autres notre mieux être. Nous pouvons nous mettre au travail tout de suite. Il m’a fallu du temps pour accepter que l’autre n’était pas responsable de mon état d’esprit. Si je ne lui laissais pas le pouvoir d’influer sur mon humeur, rien ne pourrait me perturber. Je croyais dur comme fer que parce que mon ancien mari m’avait maltraité, parce que j’avais perdu mon travail c’est que la vie était injuste et que j’étais victime des circonstances. C’était une manière de ne pas me remettre en question. Le bénéfice était que je pouvais me faire plaindre et ne rien entreprendre. J’attendais toujours des autres, de circonstances extérieures un mieux être. Je ne vivais pas, je subissais. Avec de l’aide, il est possible de faire le pas de côté pour reconsidérer sous un angle nouveau votre situation de vie. Aux dires des personnes que j’accompagne, je sais bien le faire. Je le fais avec de l’éthique, de la fermeté pour assurer un cadre et une progression, de la gentillesse et de la légèreté. Mon enseignement : « CE QUI EST FINI EST FINI » 

La CLE Posez vous la question : « quel impact à sur moi ce vécu ? ». Ecrivez vos réponses sur un petit cahier ou un carnet en y ajoutant un stylo que vous garderez toujours à portée de main. Au fil du temps vous constaterez que vos réponses évoluent. C’est ainsi que vous constaterez les progrès que vous faites. Faites cet exercice avec humilité et honnêteté. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Vous le faites pour vous, sans jugement. Je le répète : ayez confiance dans le processus, il a été utilisé par nombre de personnes et son efficacité est prouvée.

                    – La métabolisation : à ce 4ème stade, l’intensité des émotions (peur, colère, tristesse, rancoeur…) s’atténue petit à petit. Le coeur s’apaise. Vous commencez à regarder votre passé avec plus de sérénité. Vous choisissez de changer d’état d’esprit. Vous commencez à comprendre que vous n’avez pas à payer éternellement pour un événement terminé. Vous voulez avoir un mode de fonctionnement plus doux, plus en accord avec vos valeurs, plus en lien avec la réalité. Vous avez accepté que vos idéaux étaient peut-être trop extrêmes. Il ne s’agit pas de renier ce qui vous anime, il s’agit de vous adapter pour vivre mieux, avec moins de heurts, de violence. Cette phase m’a aidé à grandir, m’a conforté dans le choix de vouloir pardonner et surtout ME pardonner. J’ai réclamé justice pour ma fille et pour moi sans désir de vengeance. Obtenir réparation m’a permis de faire preuve de résilience et de déposer les armes. je voulais vivre pour moi et pas en réaction contre tel ou tel.

La CLE : se reconnecter à soi et au monde. En observant ce qui se passe en vous, vous constaterez que la douceur prend le pas sur la violence des émotions désagréables. Ne reniez rien, vous avez vécu ce que vous avez vécu. En même temps, entrez dans cette dimension d’ouverture et de partage. Savourez ce bain de jouvence qui baigne vos pensées, paroles et actions. Peut-être pourriez vous  exprimer votre gratitude d’avoir pu et su passer ces épreuves avec dignité. Sans toutes ces difficultés, auriez vous mobilisé toutes ces ressources ? Cette reconnexion est VOTRE réussite. J’ai ressenti ce sentiment de fierté quand j’ai senti évoluer mon regard sur le monde. Cela s’est traduit par des relations familiales, amicales et professionnelles plus agréables, plus harmonieuses. Savourez chaque petit (ou grand) moment de satisfaction, de joie, de bonheur en y mettant de la conscience dessus. prenez quelques instants pour emmagasiner l’énergie positive qui se dégage de tout cela. 

                    – La transformation : vous comprenez que toute la rancune, le ressentiment que vous aviez en vous, vous protégeaient d’un pire et/ou vous évitaient de souffrir à nouveau. Croyant bien faire vous vous étiez enfermé, vous même,  dans une prison. Vous venez de trouver la clé et vous ouvrez la porte pour vous retrouver au dehors. Qu’allez vous choisir ? L’ombre ou la lumière ? Qu’allez vous faire de ce qui existe ici et maintenant ? Qu’avez vous appris ? Que pouvez vous transmettre ? A partir du moment où vous aurez choisi, vous n’aurez plus le choix. Vous agirez. Et il y a fort à parier qu’avec tout ce que vous avez conscientisé, compris, accepté, métabolisé vous soyez dans une dynamique vertueuse de développement, de compassion, de bienveillance, d’affirmation de vous. La confiance que vous avez engrangée tout au long de ce processus de PARDON vous permettra de prendre votre place sur Terre, celle qui vous revient en toute humilité, pour exprimer votre plein potentiel. Pour ma part, lorsque j’ai assumé ma mission de vie, je me suis retrouvée dans une dynamique de progression et de réussite. J’ai partagé cela nombre de fois avec celles et ceux qui me font confiance et les résultats qu’ils obtiennent sont magnifiques. Je vous les offre pour que vous sachiez que vous n’êtes pas seul(e)s et que cheminer vers le PARDON est, certes, long, douloureux, complexe et en même temps, le PARDON nous libère de notre énergie de vie.

La CLE : être au monde et dans le monde. Vous vous sentez ancré(e) et légitime. Bien sûr que la vie va suivre son cours avec ses hauts et ses bas. La différence, c’est que maintenant vous SAVEZ que vous n’êtes pas toute la souffrance que vous vivez. Il y a une part de vous qui souffre et une autre part de vous qui SAIT : après les peines viennent les joies car rien ne dure Jamais. Transmettez cette énergie de Vie qui vous anime, elle vous le rendra au centuple.

          Aux personnes qui avaient essayé de pardonner, avant de venir jusqu’à moi, on a fait croire que Le PARDON est oublicompromission,  renonciation,  banalisation et même réconciliation. c’est FAUX. Vous n’avez pas à vous juguler, vous nier pour parvenir à cela. Surtout pas ! C’est contre-productif. Elles ont dépensé beaucoup de temps, d’argent et d’énergie pour se sentir encore plus mal puisque ce système de pensée est contre-nature.

          Le PARDON est fait de courage, de douceur, de détermination, de persévérance, de soulagement, de compassion, de confiance.  Vous pouvez réclamer que justice soit faite sans désir de vengeance. Il s’agira de prendre vos responsabilités : qu’est ce que vous voulez vraiment ? Sans jugement, dans le respect de votre rythme, je vous apprends les fondamentaux du processus de PARDON pour que vous puissiez vous l’approprier.

          N’oubliez pas : Vous n’êtes plus seul(e), je suis là pour vous et avec vous Je ne veux pas que vous souffriez pour rien. J’aspire à ce que vous vous accordiez le droit de pardonner car c’est un CADEAU que vous vous faites. C’est un remède puissant pour soigner votre souffrance, votre corps, votre esprit et votre âme. Parce que vous méritez le meilleur, c’est à dire de vivre selon vos aspirations profondes, en toute conscience, en toute liberté d’esprit et de parole et d’action. 

Retrouvez moi sur la page « CONTACT » du site (dont voici le lien : https://nathalierothrambaud.com/contact/

Pour commencer sur ce chemin, recevez GRATUITEMENT mon guide « S’INITIER AU PARDON ». Pour cela, allez cliquer sur le bouton « CADEAU » du menu principal du site ou cliquez directement sur ce lien : https://nathalierothrambaud.com/votre-pdf-offert/. je vous partage 5 clés pour plus de sérénité et moins de tension ! REJOIGNEZ sans plus attendre la communauté de celles et ceux qui pardonnent pour bâtir un monde meilleur. Parcourons ENSEMBLE ce chemin de transformation par le PARDON qui mène vers votre plein potentiel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
PRESQUE FINI ! 77%

Rejoignez la cohorte qui veut apprendre à pardonner pour vivre LIBRE !

Accédez gratuitement au guide
"s'initier au pardon"

... et découvrez 5 clés concrètes pour vous aidez à pardonner et soulager votre souffrance !